Les blogues personnels se meurent.

Dans la blogosphère des dernières semaines, on pouvait lire que les blogues se meurent et que le genre est en voie d’extinction, que les blogues les plus populaires sont en pleine croissance et que les blogues personnels sombrent dans l’oublie.

Seth Godin n’a pas fait exception en nous rappelant que les blogues personnels se meurent(?). Titre provocateur qui suscite intérêt et colère. Le genre de colère qui nous pousse à répondre sans même lire de quoi s’agit l’article. Mais Seth est un bloggeur profesionnel. Pour résumer, il compare les blogues populaires à des journaux, en contenu comme en nombre de lecteur, versus les blogues personnels, plus comme des livres :

“9 fois sur 10, les journaux surpassent en ventes les livres. Pas de surprise. Mais ils sont différents. Et on a besoin des deux” — Seth Godin.

J’ai souvent essayer d’inviter des amis à prendre place dans la blogosphère. Et on m’a presque toujours répondu : “Je ne sais pas de quoi parler.”, “Je n’ai pas le temps.” ou “Qui pourrait bien vouloir me lire?”. À ça, je leur répondais qu’il ne fallait pas créer un blogue pour les autres, mais d’abord pour soi.

Il est certain que si vous discuttez, tel une personne en phase pré-adolescente, de ce que vous mangez pour déjeuner, que vous ne cherchez pas la controverse ou que si vous ne dîtes pas vos opinions lorsqu’il en est le temps, personne se voudra suivre vos écrits. Mais n’est-ce pas la même chose qui se produit dans un party d’anniversaire où vous ne connaissez pas la majorité des gens?

Je répète les mots de Seth : les blogues populaires sont des journaux, les blogues personnels des livres; ils sont différents, et nous avons besoin des deux.

Mercurial pour le programmeur de garage.

Hier soir, à la rencontre mensuelle de PHP Québec, j’ai fait une présentation sur Mercurial, Système de Contrôle de Versions Distribué (SCVD, comme je disais). La présentation portait d’abord sur les différences entre un SCV centralisé, tel subversion, et un SCV distribué. Ensuite, j’ai expliqué comment utiliser Mercurial, cité quelques outils et des extensions pour vous rendre la vie un peu plus facile.

Si cela vous intéresse ou si vous avez assisté à la session, mais que vous ne vous rappelez pas tout, vous pouvez télécharger mes diapositives.

Tous commentaires, suggestions et questions sont bievenus.

Mise-à-jour : J’ai rendu disponibles les diapositives sur slideshare.

VALVe and SaaS – part 1

Since VALVe has been working on TF2, and maybe more, the company views its gaming software industry as something different then they used to. They no longer provide software, but services whereas the service you purchase should be maintained, usable and where the provider should listen to its community (customers). That’s the concept behind the “Software as a Service” philosophy. Although I do appreciate the major updates that came out for TF2, I’m really questioning VALVe’s SaaS approach. Is it truely a new way of thinking and providing goods or just a marketing buzzword for the more computer-savvy users? Read More »

Un stage dans une startup

Au début de l’année, j’ai eu l’honneur d’être accueilli par Akoha en tant que stagiaire. Akoha est une jeune entreprise Internet (j’utiliserai le terme startup à partir d’ici) qui travaille à développer un jeu massivement multi-joueurs social se jouant autant en ligne que hors-ligne. Le but du jeu est de développer de petites habitudes afin de changer le monde tout en s’amusant.

Par expérience personnelle, travailler pour une startup est très différent de travailler pour une autre entreprise. Je ne généralise pas et je laisse mon esprit ouvert aux autres types d’entreprises.

Les gens avec qui je travaillais étaient passionnés par leur travail. Avec une moyenne d’âge se situant vers la fin vingtaine, début trentaine, on pouvait déceler une énergie stimulante et un désir d’apprendre qui se concrétisait au jour le jour en travaillant. L’expérimentation était une partie importante de mon travail, mais aussi du travail de mes collègues. Le milieu dans lequel nous travaillions était stimulant puisque nous nous efforcions à développer une idée globale. En d’autres mots, nous collaborions conjointement à façonner une seule et même idée, contrairement à différents petits projets n’ayant pas nécessairement de lien entre eux.

Le plus gros apport pour moi a été l’apprentissage énorme tant au niveau individuel que collaboratif, personnel que professionnel. Chacun des membres de l’équipe a son rôle à jouer et où le partage des opinions est primordial.

Ce genre d’emploi vous demande d’avoir certaines qualités, comme par exemple une grande flexibilité d’adaptation. Le marché étant ce qu’il est et, tel que mentionné, l’expérimentation étant une partie du travail à accomplir, vous devez pouvoir changer de direction assez rapidement. Par conséquent, être autodidacte est aussi nécessaire. Mais comme l’équipe est en relativement petite, l’entregent sera probablement une des meilleures qualités à posséder. Vos collègues ayant plus d’expérience que vous (surtout en tant que stagiaire) sont aussi là pour vous aider.

Tout ça peut paraître idéal pour certains, mais mon seul regret est que je ne sois plus très au courant de l’avancement du projet depuis. Malgré tout, j’incite les gens à s’intéresser d’avantage aux bénéfices que peuvent vous apporter ce type d’entreprises qui se font de plus en plus présente sur la scène montréalaise. Qu’à cela ne tienne, puisque je retournerai chez Akoha en septembre prochain pour poursuivre mon travail et mes objectifs.

Troisième CodeFest

C’est la fin de semaine prochaine, soit du 16 au 18 mai 2008, que se tiendra le troisième CodeFest, soit le 2.1 (ne me demandez pas d’explication au niveau du numéro). Comme pour le premier, l’évènement se tiendra au pub de l’ÉTS à Montréal. Le but de cet évènement est d’enrichir des applications libres de nouvelles fonctionnalités, généralement en implémentant des standards ouverts, ou autres. Bien que les CodeFests soient organisés par PHPQuébec ne limite en rien les projets ni le choix du langage de programmation avez lequel vous travaillerez pendant la fin de semaine.

J’en profite pour mentionner que j’invite tous les codeurs dans la région de Sherbrooke désirant participer à cet évènement chez nous. Malheureusement, je ne pourrai fournir de breuvages ni de bouffe, faute de commanditaires et vu la date à laquelle j’annonce. Les places sont limitées, alors veuillez confirmer votre présence s’il vous plait (préférablement par commentaire avec votre adresse courriel). Je fournirai un accès à internet et un accès SVN si vous en avez besoin d’un.

Voici mon adresse:
975, rue Perry
Appartement 3
Sherbrooke, QC

Il y a environ un mois et demi, j’ai créé un logo sur demande, car PHP Québec, qui est à l’origine de ces événements, voulaient mettre en place le site.

Ce soir, j’ai décidé d’en faire une version réduite qu’on peut placer sur, par exemple, son blogue. L’image est un button au format 80 par 15 pixels.

À utiliser sans modération et au plaisir de vous voir.

Mise-à-jour:
2 personnes confirmées / 10

Une soirée pré-codefest aura lieu ce vendredi afin d’introduire les participants. Attention, ceci impliquera inévitablement de la bière (bien qu’aucune consommation n’est requise).