Good copy, bad copy

Il y a peut-être plus d’un mois que Good Copy, Bad Copy a été publié sur internet et que je désirais le voir. Même que Robin l’a vu avant moi, ce qui ne doit surprendre personne. Mais malgré tout, j’ai pu voir ce documentaire relativement tôt.

Ce film décrit le statut de la loi sur le copyright, mais de différents points de vue. Des artistes, des publieurs, des Américains, des Nigériens, des Brésiliens. Même le chef exécutif de la MPAA y passe. C’est intéressant d’y voir présenté la définition d’une oeuvre selon la personne qu’on est. Naturellement, le but du film n’est pas d’être neutre, mais de dénoncer certaines imbécilités au niveau de la loi du copyright. Or, beaucoup plus d’artistes sont présentés.

Ce que j’ai apprécié le plus : une présentation de certaines solutions. Certaines plus concrètes que d’autres et déjà appliquées ailleurs. On parle de la mise à jour des modèles d’affaires par exemple. Même la licence alternative Creative Commons est mentionnée.

En gros, une oeuvre bien construire avec du contenu fort intéressant que je vous invite à voir sur le site Internet. Ou encore à télécharger via BitTorrent. Et comme a mentionné Robin : n’oubliez pas de donner si vous en avez le pouvoir.

Je vous inviterais à discutter du film et de continuer le débat là où il s’arrête. Rendez-vous sur le forum d’Autre-Chose.

  • Ce qui m’intrigue, c’est la licence du documentaire. Je ne l’ai trouvé nul part. Le film est là, sur Pirate Bay (et à bien d’autres endroits), et pourtant, je ne sais toujours pas si c’est permis de le diffuser. J’allais traduire les sous-titres (ils sont déjà sur mon site), mais j’attends des nouvelles officielles avant de poursuivre.

    Le pire, je fouille sur le site de Girl Talk (un dj de la reconstitution) pour voir s’il n’allait pas passer à Montréal bientôt. Mais je l’ai manqué, il était là à la fin de 2006. Et qu’est-ce que je vois dans le journal aujourd’hui ? Il était au Festival Jazz (vraiment n’importe quoi) hier ! Merde, comme on dit.

  • J’avoue que c’est indiqué nulle part. Leur section “About” est plutôt vide. J’ai vu tes sous-titres, mais quand j’ai écouté le film, il était déjà sous-titré en anglais. J’ai pas cherché à les enlever non plus.

    Ça aurait été bien de parler à Girl Talk, vu qu’il est le producteur. Je trouverais imbécile et bien dommage que le film ne soit pas sous une licence moins restrictive que le copyright. J’opte pour CC:Non-Commercial jusqu’à preuve du contraire 🙂

    P.S.: J’avoue que c’est n’importe quoi pour l’histoire du festival de Jazz. C’est même pus du jazz qu’on y joue. 🙂 Hep, c’est comme le mondial des cultures de Drummondville.

  • Je connais pas le mondial des cultures de Drummondville, mais juste avec le nom, c’est assez explicitement large. J’ai rien contre le Jazz, mais le festival, il me tappe sur les nerfs à cause de ça depuis longtemps. Une chance que je ne suis plus à Montréal 😉

    Et toi, toujours à Holiette?

  • À ses débuts, ça portait un autre nom, mais depuis que c’est rendu le “mondial des cultures”, je leur ai toujours reproché d’utiliser le terme culture à tord. Une culture, c’est plus que de la musique. Mais on s’éloigne du sujet principal.

    Toujours près de Joliette certes, mais regarde tes courriels !

  • Ça l’air bien intérésant, je vais m’en procurer un copie et écouter ça voir si ça peut prendre mon attention. C’est un film avec une histoire et des perssonages ou c’est plus un reportage du style de An Inconvenient Truth?

    Tennez-nous au courant si vous trouver sa License à savoir si on peut le distribuer ou pas.. 🙂

    au fait Mdupuis, on fait quelque chose ce mois ci? 😉

  • Un documentaire en anglais d’environ une heure.

  • Le film est sous Creative Commons Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale 3.0. On était tellement pressé de le publier online le lendemain de la télé danoise que l´on a pas eu le temps de regler tout ca. Bientôt nous allons publier une version avec tout ca, plus un petit effort pour motiver les gens de donner (www.goodcopybadcopy.net/download) – c´est libre de telecharger, mais on essaye de toucher un peu pournotre travail.
    Plus tard (cet automne) on va travailler sur le traductions (francais, espanol, allemend, japonais etc) mais on est un peu fatigué en ce moment 🙂
    Merci pour votre attention.
    Henrik

  • PS: Robin, contacte nous STP pour les sous-titres. On est presque préts pour faire *quelque chose* en collab avec dotsub.co mais c´est important de garder les “time codes” originaux.

  • Merci, Henrik, d’avoir spécifié.

    J’ai alerté Robin par courriel afin qu’il puisse prendre connaissance de ton commantaire le plus tôt possible.

    Je n’étais pas au courrant que le documentaire avait passé à la télé danoise. Félicitations encore pour le travail.

  • Merci encore pour le film et la clarification sur la licence, Henrik. Comme le souligne Max, j’en avais parlé ici :
    http://rym.waglo.com/wordpress/2007/06/27/good-copy-bad-copy/

    J’ai aussi écrit le 28 juin 2007 à info@goodcopybadcopy.net
    avec le sujet:
    “great movie, thanks! Almost translated the subtitles to french…”

    Vous pouvez me contactez: robin@millette.info surtout si vous pouvez partager le fichier original des sous-titres (avec les timecodes), parce j’ai dû faire ma version à la mitaine.

  • Pingback: IM2 | OQP » Good copy bad copy()