Stagnation neutre

Cet esprit d’analyse que j’ai me porte à toujours analyser une situation avant de m’aperçevoir que j’aurais ou non dû l’engager. Et d’autres fois, non. Mais souvent lorsque vient le temps d’aborder des personnes que je ne le connais pas et toujours lorsque ces personnes sont du sexe opposé. J’essaye de comprendre ce qui puisse me rebuter à ce point. Le status féminin d’autrui ? La peur qu’on me juge ? De toutes façons, je crois que ma crainte est née de croyances collectives, de préjugés populaires, d’us et coutumes sociaux.

Hier, j’ai expliqué à un ami que c’était parce que je déteste le négatif. Il y en a assez dans nos vies que nous devrions choisir de vivre des choses positives lorsqu’on en a la possibilité. Ceci dit, je n’en voudrais certainement pas plus au niveau émotionnel qu’il y en a présentement. Or, que les conséquences de rencontrer de nouvels gens soient bonnes ou mauvaises, je ne me convains qu’avec la peur de ne pas être heurté émotionnellement.

C’est dommage, surtout lorsque je pense à toutes les personnes qui peuvent, sinon doivent m’apporter quelque chose dans la vie et que je ne connais pas. Et pourtant, lorsque vient le temps de m’introduire, je bloque et j’oublie ce que les autres pourraient m’enseigner… comme “comment s’introduire aux autres”.

Oh, mais je n’ai pas de misère à me faire connaître pour mes idées souvent très peu ortodoxes, d’autres moins nobles, d’autres tout simplement imbéciles. Toujours est-il que ces personnes qui me reconnaissent pas mes actes ou mon apparence ne viennent pas plus s’initier à mon style et ne pensent probablement pas à ce que je pourrais leur apporter non plus. Non pas que je dois avoir beaucoup à leur donner, mais tout de même.

À voir comment ce blogue me sert d’exutoire, peut-être est-ce une bonne chose que je ne connaisse pas certains universitaires… ou pas.

  • c-a

    Haha et dieu inventa l’alcool… 😉

  • Colin

    Je dirais plutôt que
    L’homme a inventé la bière!
    Dieu a inventé la marijuana.