Faire le point : des nouveautés et un plan

Après une conférence des plus enrichissantes et amusantes, il est temps pour moi de faire le point sur ma vie professionnelle et personnelle. Après avoir discutté avec beaucoup de gens à la conférence de choses et d’autres, j’ai décidé d’établir un plan d’action pour l’année à venir (soit jusqu’à la conférence 2007, probablement). Ce n’est pas un ménage du printemps, mais plutôt une priorisation des activités que j’ai à accomplir (voir ma liste de choses à faire dans laquelle ne figurent pas mes priorités). Je n’entrerai pas beaucoup dans les détails dans ce billet, mais ça viendra.

Pour ce qui est des nouveautés, dans mon cas, ce sera concernant PHP Québec, mais aussi les autres groupes comme FACIL, le GUL de la future région dans laquelle j’habiterai, etc. pour ne nommer que ceux là. Aussi, une nouveauté décevante pour moi, mais je devrai probablement laisser le groupe PHP Québec de Drummondville d’ici peu. Par contre, je compte bien venir faire une présentation de temps à autre dans les différents groupes établis de PHP Québec.

Côté plan d’action, je vais d’abord finir la job que j’ai commencé : du design graphique pour la conférence. Ensuite, j’ai été approché (encore) pour écrire des articles pour Direction | PHP, un mensuel en français traitant de PHP, MySQL, etc. Après avoir discutté avec Damien Seguy, je sais un peu plus où aller avec les articles et je vais tenter d’en écrire quelques uns au cours de la prochaine année. D’un côté moins social, je vais continuer à parfaire mes techniques de programmation, me lancer de nouveaux défis, continuer avec PHP (c’est inmanquable) et travailler avec de nouveaux langages de programmation.

Finalement, je crois sincèrement que la conférence 2006 m’a appris à être une meilleure personne d’un point de vue social. Seul l’avenir et mes amis me feront savoir ce qu’il en devient. 🙂

  • Juste une précision à propos de FACIL. Il ne s’agit pas d’un GUL, mais d’une association sans but lucratif qui fait dans la recherche et promotion de l’informatique libre partout au Québec, à tous les niveaux.

    Comme ça, tu déménages à Montréal si j’ai bien compris ?

  • Montréal faisait parti de mes choix, mais Sherbrooke semble l’option la plus réaliste.

    Merci de préciser l’ambiguité que j’ai laissé planner sur FACIL. Je voulais simplement dire par le billet présent que la promotion de l’informatique libre était une de mes priorités. Qui sait, peut-être ferai-je des présentations ou autres lors de la SQIL 2006 (à Sherbrooke ou Montréal, tout dépendant d’où je vais être).