Gentoo 2006.0 – Une première impression

Hier est paru la version 2006.0 de Gentoo Linux, cette distribution qui a la particularité de faire compiler tous ses paquets à l’installation si on a le temps, biensûr. Gentoo nous offre 2 versions de sa nouvelle parrution soit une version d’installation et une version “Live”.

Bien que j’aie essayé quelques distributions de Linux auparavant, je n’ai jamais pris la peine d’essayer Gentoo probablement à cause du manque de temps de compiler les paquets un à un, mais probablement aussi parce que je me jugais trop peu connaisseur face à Linux (oui, je suis rude envers moi-même quelques fois… même si j’ai essayé Slackware à plusieurs reprises).

Ce qu’il y a de bien avec cette nouvelle version est que l’installeur graphique est maintenant distribué sur le cd “Live”. Oui ! Ce nouvel outil promis depuis quelques temps déjà nous est livré. À noter par contre qu’il est encore en phase de développement et que les tests n’ont été réalisés que sur plateforme x86 et un peu sur x86_64.

Mon expérience avec le CD “Live” a été très bonne dès le départ. On a détecté tout mon matériel, même mon vieux moniteur KDS @View 770 (mes 2 en fait), ma carte vidéo ATi, etc. Ma carte réseau aussi, mais elle ne semblait pas fonctionner pleinement ou du moins la résolution de noms de domaines était très lente. Rien de surprenant puisque presqu’aucune distribution ne la supporte à ce jour. Je parle ici de ma ASRock 939Dual-Sata2 qui n’est en vente que depuis Août 2005 et nécessite un noyau 2.6.14 au minimum pour supporter ma carte réseau intégrée.

Mis à part les problèmes minimes de carte réseau (j’ai tout de même réussi à voir quelques sites), un problème avec ALSA persiste et ce, sur les quelques configurations sur lesquelles j’ai pus tester ce CD.

Fait intéressant, le CD “Live” permet d’installer la distribution à partir du bureau après avoir démarré sur le CD. Les paquets sont pré-compilés, oui, mais ça sauve beaucoup de temps. Il me reste encore à tester l’installation et l’installeur graphique, mais un installeur en mode texte est aussi disponible. Autre fait intéressant est que l’on puisse dire à l’installeur de simuler l’installation de la distribution (chose que je n’ai pas entièrement faite), mais l’alternative est intéressante. Je trouve cette approche brillante et assez invitante pour monsieur et madame tout le monde qui veut essayer Linux et qui hésite à l’installer ou non. La simulation permet alors de se familiariser avec le processus de configuration de l’installation.

Le CD est aussi très rapide. Merci à SquashFS, les performances sur mon Athlon 64 3000+ étaient assez impressionnantes même si l’ouverture d’une application nécessitait la décompression d’au moins un paquet sur le CD à chaque fois ou presque.

Bref, je me promets d’essayer cette version 2006.0 de Gentoo probablement la semaine prochaine lorsque j’aurai plus de temps à passer à des fins personnelles devant mon ordinateur.

Voici quelques liens pour terminer :