Lâche ou trop travaillant ?

J’en suis venu, ces derniers jours, à développer une pensée qu’une certaine personne pourrait avoir. La voici :

“Est-ce que je procrastine ? humm… plus tard !”

Maintenant, cette pensée peut vous parraître bien annodaine, mais j’aimerais avoir votre opinion quant aux caractéristiques de la personne la plus apte à penser ça. Serait-ce pensé par un lâche ou encore un assoiffé du travail ? Développez plus si vous souhaitez, car j’imagine que ce n’est pas la seule caractéristique. Ensuite, écrivez-moi votre réponse en commantant ce billet.

Bien sûr, je vous demande de prendre position sur des extrèmes même si je sais que rien n’est tout noir ou tout blanc. Le but de ça est de voir comment mes visiteurs/amis pensent et de constater jusqu’à quel point ils peuvent développer sur une simple formulation d’une phrase avec un mise en contexte des plus minimalistes.

Pour ma part, je crois qu’une personne lâche serait également proprice à avoir cette pensée face à une personne trop travaillante. Je développerai plus dans quelques temps.

C’est à votre tour de parler ! Amusez-vous !

  • c-a

    est-ce que je procrastine? hum… plus tard

    je suis occupé à rêver, à écrire, à chanter de tout mon coeur, je rêve et je m’oublis 😛

  • Sabby

    Oui tu procrastine énormément.

    mais je vais te pardonner pour ça parce que mon chum le fait aussi beaucoup.

    Mauvaise habitude. (après tu te demande pourquoi mini Dan ye jamais content :O)

    PS : me Reste un billet pour le show de U2, quelqu’un d’Interessé ? procrastinez pas trop là :O

  • De un, je n’ai jamais référé ce cas à moi, c’est une mise en situation. Mauvaise est ton interprétation si jamais tu penses ça de moi.

    De deux, tu veux pas vivre ma vie… au pire, je peux te déléguer toutes mes responsabilités quant au groupe drummondvillois de PHP Québec, mais j’ai peur que ça flanche si jamais je le fais… désolé.

  • Vivrass

    Bon, j’ai réfléchit sur ta question pendant que j’étais loin de mon ordinateur. (C’est pour ça que je répond si tard à ton énigme)

    Ma réponse à la question est la suivante : “La question ne se pose pas”

    La procrastination est le qualificatif pour le manque d’action. Tu ne peux pas te dire que tu vas faire ou ne pas faire un qualificatif. Par exemple, je ne peux me dire : “Bon, je pense qu’aujourd’hui je vais faire beau.” Ça n’a tout simplement pas de sens.

    Cependant, si vous voulez une réponse plus philosophique je vous dirais la suivante :
    On ne peut remettre la procrastination à plus tard. Parce que cela veut dire qu’on agit. Donc, si jamais tu fais l’action sur laquelle tu as prévu procrastiner avant de procratiner, lorsque le moment de procrastination arrive, tu ne peux pas procrastiner puisque tu n’as plus rien à faire. Par exemple, si j’ai à faire mon ménage (clin d’oeil à Max ici). Si je me dit : “Ah, je vais procrastiner après avoir fait mon ménage.” Alors, une fois le ménage fini, je ne peux plus procrastiner puisque je n’ai plus rien à remettre à plus tard. Je suis dans une période de repos plutôt que de procrastination. Donc, le fait de remettre la procrastination à plus tard annule cette procrastination. Donc, on ne peut remettre la procrastination à plus tard. Alors, la question ne se pose toujours pas.

    C’est un peu long comme commentaire, mais ça émet une idée. Je vous invite à commenter ma théorie­.

  • Bon, bah on va commenter…

    Non, ce n’était pas “La procrastination” qui était “un qualificatif”. J’ai bien dit “Est-ce que je procrastine ?” du verbe procrastiner (verbe = action). 🙂 Et si tu veux faire beau, amuse-toi ! 😉

  • Vivrass

    Ce n’était pas là que je voulais en venir.
    Procrastiner est le fait de remettre à plus tard. Tu ne peux remettre à plus tard le fait de remettre à plus tard. Pour que ce verbe est du sens, il ne doit pas être considéré dans le futur. Si nous le faisons, sa définition se contredit. C’est comme dire : “Je te suicide.” Le verbe ne peut être employé ainsi, même si c’est gramatical, à cause de sa définition.

  • c-a

    tu peux remettre ta procrastination à plus tard, parce que présentement t’es loadé à bloc, mais éventuellement tu vas procrastiner
    “j’vais procrastiner plus tard, pour l’instant, je travaille et je suis dans le jus…”

  • Vivrass

    La phrase plus exacte serait :
    “j’vais me reposer plus tard, pour l’instant, je travaille et je suis dans le jus…”
    parce que tu ne peux plus procrastiner ton travaille après l’avoir fait. La procrastination est lié à une action à faire. Donc, tu te reposes, tu ne procrastines pas.

  • D’abord, on peut commenter des commentaires (“Reply to this comment” sert à ça :))

    Ensuite, je dirais que tant qu’à ça, je respire, regarde, écoute, etc. donc je ne procrastine jamais.

    Procrastiner, Vivrass, est de remettre à plus tard quelque chose qu’on pourrait faire maintenant, ou encore de ne pas commencer, d’entreprendre une chose le plus tôt possible. Oui, je peux remettre à plus tard l’action de remettre à plus tard, ce qui à mon humble (oui, humble) avis serait sensiblement la même chose que de continuer ce qu’on est en train de faire présentement (, logiquement parlant). Or, ce qui était énoncé était de définir le type de personne qui avait cette réflexion. Maintenant, si cette personne est lâche, il faudrait au minimum qu’elle soit en train de ne rien faire déjà (et non pas nécessairement procrastiner qui sont 2 choses tout à fait distinctes) pour pouvoir la qualifier ainis. Puis, si on dit que cette personne n’est pas lâche, c’est qu’il faudrait au minimum que cette personne soit en train de faire quelque chose, ou encore de savoir depuis combien de temps et jusqu’à quand compte-elle ne rien faire. Mais bon, ceci ne peut être fait qu’avec l’aide de nos bons vieux jugements de valeurs et est relatif à chacun.

    Voilà le point de vue que je présente face à la problématique énoncée dès le départ que je n’ai pas encore eu/pris le temps d’élaborer.

    Commente tant que tu veux, Vivrass 🙂

  • c-a

    moi j’le prendrais
    y’ont dit qu’à la porte ca vaudrait 1850$ un billet bien placé
    eep… 🙂

  • Vivrass

    Si vous voulez fonctionnez en ce sens, je le peux bien aussi.
    Selon moi, une personne qui procrastine doit être une personne lâche. Parce que d’après moi, si jamais tu fais déjà quelque chose qui est plus importante que la chose que tu remets à plus tard, ce n’est pas de la procrastination, c’est simplement mettre des priorités.
    Selon moi, toujours, la procrastination est le fait de remettre à plus tard quelque chose tout en ne faisant rien de constructif durant la période de temps mort. Donc, une personne qui fait toujours sa priorité actuelle ne procrastinera jamais. Alors une personne qui procrastine est automatiquement quelqu’un qui ne fait pas sa priorité actuelle, donc un/une lâche.