Le gouvernement Charest et les Étudiants

Jean Charest a annoncé cette fin de semaine qu’il serait possible, dans l’obtention d’un deuxième mandat, que les frais de scolarité soient dégellés. Bref, qu’on le veule ou non, le gouvernement Charest est prêt à tout pour couper dans l’avenir de son, non, je ne peux dire pays ici, mais je ne trouve pas le mot exacte, compte-tenu de ce qu’il a fait du Québec.

J’espère qu’avec le peu de mémoire que le peuple québécois semble avoir, que les gens n’oublieront pas la plus longue grève étudiante de l’histoire du Québec qui s’est déroulée ce printemps dernier. Mais surtout, que les gens n’oublieront pas les causes pour lesquelles les étudiants se sont mobilisés de la sorte.

Il va sans dire que nous ne nous laisserons pas imposer d’avantage, déjà que beaucoup d’argent a été retranché des poches des étudiants en terme de prêts et bourses. Si Charest ne change pas d’idée à ce sujet et qu’il est élu pour un deuxième mandat consécutif, je démissionne de mon poste d’étudiant pour militer contre ce clown de première classe. Mais ne sautons pas tout de suite sur nos grands chevaux et attendons de voir ce que les prochains sommets du PLQ et du PLQ-Jeunesse nous diront.

Edit : Bon, semblerait-il qu’une décision finale ne serait pas encore tout à fait prise, mais vu le fort engouement du PLQ-Jeunesse face à cette question et la difficulté qu’à Monsieur Charest à prendre des décisions par lui-même (il nous en a fait part : il a des députés élus et ce n’est pas pour rien !), nous pouvons estimer le résultat. Je ne veux pas juger le gouvernement actuel par cette dernière phrase, mais soyons réalistes tout de même.

  • Bjr 🙂 merci pour ce billet fory intéressant 🙂 il y a cependan tquelques points obscurs : “que les frais de scolarite soient degelles”b … qu’entends tu par là ? bonne continuatio 🙂